En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

La piscine de la Petite-Amazonie rouvre ses bassins

Piscine petite Amazonie

Après plusieurs mois de travaux, l’équipement municipal rouvre le samedi 17 novembre.

Chaque année, la Ville entreprend des travaux d’entretien durable dans ses piscines afin de maintenir leur bon fonctionnement, d’améliorer leur confort et de réaliser, à terme, des économies d'eau, d'énergie et de chauffage de l'eau des bassins. Cela a été le cas dernièrement pour les piscines Jules-Verne et Léo Lagrange.

Avec un budget annuel de 3,5 M€, la Ville de Nantes a fait le choix d’investir durablement dans l’entretien de ses équipements sportifs (dont ses piscines), «pour mettre à disposition du plus grand nombre, et à un tarif accessible, des équipements sûrs, confortables et modernes.»

La Petite-Amazonie à nouveau accessible

Le samedi 17 novembre, la piscine implantée boulevard de Berlin, entre Malakoff et Pré-Gauchet, rouvre ses bassins.

Des travaux d’entretien durable y avaient été programmés de longue date  (reprise d’étanchéité des plages entourant les bassins et remplacement des filtres à l’ozone), construite en 2006 (ouverte en février 2007). Ces travaux ne pouvaient se décaler pour deux principales raisons :

  • réaliser rapidement les travaux pour éviter des travaux plus longs et plus coûteux,
  • impacter le moins possible les associations et écoles usagères de la piscine en agissant l’été.

Quant à la piscine des Dervallières, en travaux, elle rouvrira comme prévu l’été prochain.

 

L’info en +

Les piscines nantaises en quelques chiffres clés

D’importants moyens mobilisés dans l’investissement et le fonctionnement

  • 6 piscines à Nantes, dont celle du Petit Port, gérée en délégation de service public
  • 120 agents municipaux mobilisés pour le fonctionnement de ces piscines (hors délégation de service public pour la piscine du Petit Port)
  • une étude de faisabilité d’un piscine en bord de Loire lancée depuis la rentrée.
  • 5,5 M€ mobilisés depuis 2015 dans les travaux d’entretien des piscines, intégrés dans un plan pluriannuel
  • d’investissement
  • 1,1M€ mobilisés pour l’année 2018

Une politique tarifaire accessible pour tous qui permet :

  • la vitalité d’un tissu associatif avec des tarifs intéressants pour les clubs de natation de la ville (0,25 € par heure et par ligne d’eau de 25 mètres).
  • au grand public de payer en moyenne l’entrée à 3,60€, alors que le coût réel est d’au moins 10 €, via diverses formules attractives (abonnements, moins de 8 ans, tarif réduit, famille)
  • la possibilité pour les détenteurs de Carte Blanche de bénéficier de tarifs d’entrée réduits

Une attention portée à tous les publics

  • en 2017, plus de 955 000 entrées comptabilisées sur l’ensemble des piscines nantaises, dont 570 000 entrées payantes (grand public)
  • un engagement municipal : l’apprentissage de la natation pour tous les enfants avant leur entrée en 6ème (près de 9 000 élèves de primaire accueillis en 2017)
  • plus de 50 collèges et lycées accueillis
  • 33 clubs et associations sportives – plus de 38 000 heures de créneaux leur sont attribuées
  • de nombreuses activités aquatiques proposées en initiation ou haut niveau
  • des activités pour tous les publics et tous les âges (bébés nageurs à seniors, personnes en situation de handicap)
Mis à jour le 13 novembre 2018