En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

[Vidéos] Caserne Mellinet, premières constructions en 2018

Le projet urbain de la Caserne Mellinet sur le quartier Saint-Donatien/Malakoff entre dans une phase active d’urbanisation. La première tranche de construction débutera en 2018, sur le hameau Chapus situé à l’ouest. Le projet a été présenté le 11 octobre en réunion publique.

Après une première phase de démolition qui s’est achevée au printemps dernier, place désormais à la construction des premières briques du projet urbain de la Caserne Mellinet. C’est à l’ouest que va débuter l’urbanisation, sur le hameau Chapus, à l’emplacement de l’ancienne piste d’athlétisme de la caserne.

3 programmes de logements lancés en 2018

Le hameau Chapus comptera près de 250 logements au total, répartis en 4 opérations distinctes. Pour trois d’entre elles, les constructions débuteront en 2018.

  • Le bailleur Nantes Métropole Habitat est en charge de la réalisation de 50 logements collectifs sociaux et de 6 studios destinés à un foyer de jeunes femmes. Le programme prendra place face à l’un des bâtiments de casernement conservé et en reprendra les volumes.
  • Le Groupe CIF réalisera 12 maisons individuelles bordant les murs ouest de la caserne et 45 logements collectifs en cœur d’îlot, en accession abordable.
  • Quant à la coopérative GHT, elle va construire 15 maisons individuelles, toujours en bordure de l’enceinte et 36 logements collectifs en accession abordable.

Un parking mutualisé

Ces trois opérations partageront un parking souterrain mutualisé et leur conception a été largement débattue avec les citoyens qui ont pu échanger à deux reprises avec les architectes et promoteurs des projets. Les travaux de ces trois opérations débuteront à compter de 2018 pour être livrés à la fin 2019. Un 4e projet immobilier de 86 logements libres sera ultérieurement réalisé sur ce hameau.

Des bureaux dans l’ancien casernement réhabilité

Le hameau Chapus compte aussi deux anciens casernement, parmi les 20 bâtiments conservés et inscrits au patrimoine nantais. Il seront réhabilités pour accueillir demain des bureaux à destination de très petites entreprises. Les travaux de réhabilitation devraient débuter en 2019.

Une maison du projet et un jardin en 2019

Sur le Hameau de l’Éperonnière, au nord, une maison du projet prendra place dans l’ancien Cercle des Officiers. Espace dédié au dialogue citoyen et d’information sur le projet urbain, elle a été pensée avec le concours des habitants du quartier qui ont appelé de leurs vœux une offre de bar/restauration et des espaces au service des associations du quartier. L’appel à projet va être prochainement lancé en direction du milieu associatif pour trouver une structure qui animera le lieu. Il ouvrira ses portes au printemps 2019.

Même timing environ pour le Jardin de l’infirmerie, qui jouxte la future maison du projet : le cahier des charges a été rédigé avec les habitants en parallèle d’ateliers pour imaginer du mobilier à partir de matériaux issus de la démolition. Le jardin ouvrira progressivement entre 2018 et 2019.

Un école en 2021

Le conseil municipal du mois de juin dernier a également acté la réalisation d’un nouveau groupe scolaire de 16 classes - maternelles et élémentaires sur le site. Il s'implantera sur le hameau de l'Éperonnière, en bordure du nouveau jardin  de l'infirmerie. Il ouvrira à la rentrée 2021.

Un projet urbain à 2030

D’ici 2030, le projet de la Caserne Mellinet accueillera sur 13,5 hectares quelque 1700 logements dont 35 % de logements sociaux, autant de logements abordables et 30 % de logement libre, une école, une crèche et des locaux d’activités, ateliers d’artistes, cour artisanale, bureaux pour petites entreprises. Une vingtaine de bâtiments existants ont été conservés sur le site et le réemploi dans les espaces publics d’une partie des matériaux de démolition, chevrons de bois, pierres de taille ou bordures de granit, conférera une patine unique aux lieux.

Mis à jour le 12 octobre 2017