En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Les réponses aux questions de migrations sont en ligne

Yves Pascouau est enseignant et directeur exécutif de l’association European migration law, structure soutenue par le programme Alliance Europa de l'Université de Nantes. Docteur en droit, il donne des cours sur le droit et la politique européenne d’asile et d’immigration, à l’université de Nantes, à Sciences Po Rennes et Nancy. Et il a récemment fondé le site www.migrationsenquestions.fr Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre.

Comment est né votre site web ?

Il est né de la lecture d’un sondage Eurobaromètre qui indiquait que 71 % des Français s’estiment mal informés sur les questions de migrations. C’est pourtant une thématique qui occupe une place importante dans l’opinion publique et c’est une question centrale de tous les débats électoraux. Nombre de personnes s’interrogent, mais bien souvent les réponses qu’elles reçoivent sont instrumentalisées et polarisés entre deux projets aussi antagoniques qu’irréalistes : il faut ouvrir en grand les frontières ou à l’inverse il faut les fermer totalement. Or, entre des deux positions, il y a un espace de questionnements, et donc de discussions, qui reste sans réponse. Il me paraissait essentiel d’offrir aux citoyens un espace où ils pourraient poser leurs questions et obtenir des réponses objectives et fondées sur la connaissance scientifique. Parce que le projet a précisément pour objectif de rendre le débat public plus objectif et de redonner une place centrale au citoyen, l’association lyonnaise Res Publica Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre a accepté de porter ce projet avec European Migration Law. Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre Nous avons par ailleurs obtenu le soutien de personnalités telles que Lilian Thuram, l’ancien footballeur, et Enrico Letta, ex-chef du gouvernement italien, qui ont accepté d’être membres de notre comité d’accompagnement.

Comment abordez-vous ces questions de migrations ?

Il est d’autant plus important d’avoir des visions justes sur ces sujets que la prochaine campagne pour les élections européennes va immanquablement les mettre sur le devant de la scène politique. Nous avons donc ouvert un site Internet sur lequel les citoyens peuvent poser leurs questions et avons confié le soin à des universitaires ou à des experts des questions migratoires d’apporter des réponses sur la base des connaissances scientifiques. Conformément à la Charte qui structure le projet, nous avons voulons que les réponses soient objectives et pédagogiques, pour s’adresser à tous les publics. En pratique, ces réponses prennent la forme de vidéos de 3 minutes et traitent de sujets tels que « Qu’est-ce qu’un réfugié ? », « Qu’est ce que l’office français de protection des réfugiés et apatrides, l’Ofpra ? », « Quel est le rôle de l’Union européenne en matière d’asile et d’immigration ? ».
À partir du début 2019, nous organiserons également des débats et des conférences publiques itinérantes pour aller à la rencontre des citoyens, pour répondre à leurs envies de dialoguer que je constate à chacun de mes déplacements. Notre idée est de mettre le citoyen au centre du débat.

Pour en savoir plus :

Mis à jour le 7 décembre 2018