En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Nantes Food Forum, 4 jours pour décrypter l’alimentation et se régaler

Les débats : « Pour une démocratie alimentaire »

Festival Les Goûts uniques – Château des ducs de Bretagne, Nantes, septembre 2012, dans le cadre du Voyage à Nantes 2012 © Le goût et les couleurs

Qu’aurons nous demain dans nos assiettes ? De la viande sans animaux ? Des salades sans terre ? A travers des conférences et tables-rondes, le Nantes Food Forum soulève plusieurs débats, comme celui auquel participe le juriste François Collart-Dutilleul : « L’alimentation durable est elle une utopie ? ».

dutilleul-360b.jpg (Nantes Food Forum François Collart-Dutilleul )François Collart-Dutilleul, professeur émérite, juriste, spécialisé du droit de l’agriculture et du droit de la sécurité alimentaire, a corédigé le Manifeste pour une exception agricole et écologique. Il participe, dimanche 4 juin, à la table ronde-ronde du Nantes Food Forum sur « L’alimentation durable, une douce utopie ? »

« Il s’agit de ne pas considérer les produits alimentaires comme des marchandises classiques. Aujourd’hui elles vont là où il y a des moyens, pas là où il y a des besoins. Le commerce international ne s’intéresse pas à la famine, il ne respecte pas les droits de l’Homme mais ceux du libre-échange », dénonce-t-il. En parallèle de cette exception agricole, François Collart-Dutilleul défend la démocratie alimentaire pour réconcilier l’agriculture avec la nature et l’agriculture avec la nourriture. « Il faut penser à l’échelle du territoire, avec des produits de proximité, en impliquant le citoyen, qui peut ainsi voter trois fois par jour en choisissant ce qu’il met dans son assiette. »

Retrouvez François Collard-Dutilleul à la table ronde « L’alimentation, une douce utopie ? Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre », dimanche 4 juin à 16h40 à Stéréolux. Entrée gratuite.