En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

The Bridge 1917-2017, l’événement du centenaire

The Bridge, une course hors du commun

Le 25 juin à 19 h, quatre maxi-multicoques vont s’élancer de l’Estuaire de la Loire à l’assaut de l’Atlantique Nord et tenter d’arriver en tête sous le pont Verrazano-Narrows à New York. Ils auront un adversaire de taille : le paquebot Queen Mary 2.

« Le plateau est incroyable et cette traversée s’annonce sportivement exceptionnelle. La silhouette du Queen Mary 2 va me faire quelque chose », s’enthousiasme Thomas Coville. Le skipper de Sodebo Ultim’, sera avec trois autres maxi-multicoques au départ de la course le 25 juin prochain à 19h sous le pont de Saint-Nazaire. Formule complètement inédite, la course qui opposera les quatre trimarans ultimes au paquebot de croisière Queen Mary 2 est très attendue par les skippers.

« Il est toujours intéressant de naviguer au contact. Et nous allons découvrir la confrontation entre géants, face à trois autres maxi-multicoques aux spécificités différentes, qu'il sera intéressant de comparer sur un parcours d'Atlantique Nord toujours météorologiquement compliqué », rapporte Francis Joyon, autre challenger à bord de Idec Sports.

Un tracé inédit

Car si la course est hors norme, son tracé l’est aussi. The Bridge va ouvrir une nouvelle route contre les vents dominants à travers l’Atlantique Nord. Les équipages devront se battre au meilleur niveau sur le plan tactique, comme en vitesse pure, pour établir le premier temps de référence entre Saint-Nazaire et New York sur les 3 152 milles (5 837 km) du parcours,  notamment les duos « skipper-navigateur » qui devront  affiner en permanence leur trajectoire. Des petits décalages pourront compter significativement à l’arrivée pour limiter l’écart face au Queen Mary 2. Et surtout décrocher la victoire. D’après les estimations, les premiers voiliers devraient accuser à l’arrivée 24 à 30 heures d’écart face au Queen Mary 2 qui, lui, traverse l’Atlantique tout droit, ou presque.  

Quatre skippers d’exception

Quatre skippers, aux parcours riches en exploits et en records, ont répondu à l’appel de the Bridge. Thomas Coville (Sodebo Ultim’), François Gabart (Macif), Francis Joyon (Idec Sports) et Yves Le Blévec (Actual) sont les concurrents déclarés du Queen Mary 2 sur son terrain de jeu de prédilection : l’Atlantique Nord. À bord de leurs machines prototypes et « high-tech » de 30 mètres de long, ces « Quatre Fantastiques » tiendront les premiers rôles face au prestigieux paquebot, tête d’affiche de cette transat qui prend l’océan comme espace de commémoration.