En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

Comment faire pour...

Se renseigner sur la validation des acquis ?

La validation des acquis de l’expérience

La VAE permet de faire reconnaître officiellement les compétences professionnelles acquises par l’expérience.

Pour demander la validation de son expérience, toute personne doit prouver avoir exercé :

  • une activité salariée, non salariée, ou bénévole
  • de façon continue ou non
  • pendant une durée cumulée d’au moins 3 ans
  • en France ou à l’étranger
  • en lien étroit avec la certification demandée


Le candidat doit remplir un dossier de recevabilité auprès d’un organisme certificateur (Education Nationale, Ministère de l’Emploi,…) qui lui permet de prouver ses trois ans d’expérience. Ensuite il doit se présenter à la session de validation qui peut se présenter sous deux formes :

  • dossier écrit et entretien avec le jury
  • mise en situation et entretien avec le jury


En cas de validation partielle, le candidat a 5 ans pour obtenir la totalité de sa certification.

Les possibilités de financement :

  • si le candidat est demandeur d’emploi : l’ASSEDIC (s’il est indemnisé), le Conseil Régional, le Ministère de l’Emploi (pour ses titres) peuvent prendre en charge le parcours : accompagnement, validation et même à certaines conditions formations post VAE en cas de validation partielle.
  • Si le candidat est salarié : l’employeur (sur le plan de la formation de l’entreprise) ou l’OPACIF peuvent prendre en charge le parcours.
  • Si le candidat est artisan, commerçant ou travailleur indépendant, son fonds d’assurance formation peut l’aider.


Qui contacter ?

  • les points Informations VAE informent globalement le candidat sur la VAE et la démarche ;
  • des réunions d’informations collectives sont organisées chaque mois dans les bassins d’emploi du département, elles sont accessibles sur inscription auprès des personnes ressources ; coordonnées sur le site du Carif Oref
  • www.cariforef-pdl.org Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre
  • Région Formation N° Vert du Conseil Régional : 0 800 200 303
  • www.meformer.org Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre
  • www.vae.gouv.fr Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre


Quelques certificateurs :

La reconnaissance des diplômes étrangers

Il n’existe pas d’équivalence juridique entre les diplômes obtenus à l’étranger et les diplômes français.

Une attestation de reconnaissance de niveau d’études peut être délivrée.

Elle permet de situer le diplôme étranger dans le système éducatif d’origine. Elle indique le nombre d’années d’études que sanctionnent ce diplôme et éventuellement les débouchés dans le pays d’origine. Les administrations organisatrices de concours ou les établissements de formation proposent des assimilations. Une commission reconnaît un niveau d’études et autorise la personne à se présenter à un concours ou permet de poursuivre les études au niveau qu’elle estime correspondre à la formation suivie à l’étranger.

Le centre ENIC-NARIC France établit les attestations de reconnaissance de niveau d’étude pour les étrangers, renseigne sur les procédures de reconnaissance de diplômes français à l’étranger et fournit des informations sur les procédures à suivre pour exercer une profession réglementée.

Les titulaires de diplômes étrangers doivent envoyer leur dossier au centre international d’études pédagogiques (photocopies du diplôme, pour certaines langues de la traduction par un traducteur assermenté « se renseigner auprès du centre ENIC-DARIC », des justificatifs de durée officielle des études et de leur traduction si celle-ci est demandée pour le diplôme « relevés de notes, certificat de scolarité, …), d’une pièce d’identité, le cas échéant demande d’asile ou décision de l’OFPRA, courrier motivé expliquant la demande.

En France, la scolarisation est obligatoire pour tous les enfants de 6 à 16 ans (article L. 131-1 du code de l’éducation).

Tous les enfants sont concernés par l’obligation de scolarisation, qu’il s’agisse des enfants de nationalité étrangère, des enfants de parents en situation irrégulière, des enfants de parents en séjour touristique résidant sur le territoire national, etc.

 

En savoir plus

Consulter la fiche pdf "Validation des acquis et des diplômes étrangers" (lancer le téléchargement du fichier)