En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

La qualité de vie d’une Capitale verte

Ce n’est pas un hasard si Nantes a été élue Capitale verte de l’Europe en 2013. Cette distinction vient reconnaître la qualité de vie exceptionnelle offerte par la métropole et récompenser l’engagement mené depuis de nombreuses années en faveur du développement durable.

 

Nantes, la qualité de vie

Nantes a su inventer un nouveau modèle urbain qui concilie croissance économique, développement des services collectifs et agrément du cadre de vie. Elle s’illustre en particulier dans quatre domaines d’excellence: les transports publics, la biodiversité, la gestion de l’eau et le Plan climat.

Le Plan climat, adopté en 2007, favorise la transition énergétique et renforce la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Il est un pilier de l’action de la métropole. L’objectif est de diminuer de 50% d’ici à 2030 les émissions de CO2 par habitant.

 

Un nouvel équilibre urbain

© Jean-Dominique Billaud.

Cela fait plus de vingt ans que Nantes a fait le choix résolu du développement durable ! Cet engagement prend forme, par exemple, à travers la création d’écoquartiers, espaces urbains qui inventent un nouvel équilibre entre habitat, espaces verts et circulations douces.

Ville « verte et bleue », Nantes associe la nature à son développement urbain, en préservant ses espaces naturels et sa biodiversité. Elle possède notamment la seule zone naturelle d’Europe classée Natura 2000 en cœur de ville, la Petite-Amazonie.

La ville est plantée de plus de 100 000 arbres et de près de 3 ha de surfaces fleuries, les espaces publics sont gérés sans produits phytosanitaires, les cours d’eau sont restaurés et préservés, les rives de la Loire et de l’Erdre, aménagées avec soin, enchantent les promeneurs.

Parmi les nombreux parcs et jardins qui égayent Nantes, citons en particulier le Jardin des Plantes, parc botanique d’une grande richesse variétale, le Parc de Procé, rendez-vous des joggers et des familles, le jardin japonais de l’Ile de Versailles, ou encore le tout nouveau Parc des Oblates, surplombant la Loire.

 

Nantes, Capitale verte en chiffres

  • 250 km de cours d’eau
  • 100 parcs, squares et jardins municipaux
  • 1050 ha d’espaces verts publics, dont 180 ha d’espaces naturels protégés
  • 60% du territoire de la métropole sont des espaces agricoles ou naturels
  • 417 km de voies cyclables sur Nantes et l’agglomération

 

12 critères de qualité de vie

La Commission européenne a élu Nantes Capitale Verte en raison de douze critères qui illustrent sa volonté d’offrir un cadre de vie particulièrement sain et agréable à ses habitants : la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’équilibre entre espaces urbanisés et espaces naturels, la surface d’espaces verts par habitant, l’organisation des transports doux et collectifs, la préservation de la biodiversité, la qualité de l’air, la lutte contre la pollution sonore, la gestion de l’eau, la gestion des déchets, le management environnemental et la communication à destination des habitants, entreprises, touristes et partenaires.

 

Une dynamique en plein essor

La nomination de Nantes comme Capitale verte de l’Europe en 2013 s’est accompagnée d’événements qui renforcent son implication en faveur d’un développement durable et confirment sa position de ville-pilote en la matière.

Nantes a ainsi accueilli une douzaine de congrès internationaux en 2013, dont le 10ème sommet mondial Ecocity sur la ville durable, le Forum mondial des droits de l’Homme, ou encore le salon européen Biogaz.

La ville est également allée à la rencontre de ses partenaires européens, en organisant une « Expédition végétale » dans plusieurs capitales d’Europe, afin de promouvoir ses actions et d’encourager la prise de conscience des citoyens sur la nécessité de faire évoluer leurs comportements.

 

12
critères de sélection auxquels la métropole a répondu, dont 4 point forts : l’eau, la biodiversité, les transports et le climat.
En 2004,
la Petite-Amazonie a été classée en zone Natura 2000. C’est la seule zone naturelle d’Europe située en pleine ville à posséder ce statut.

Sites de la communauté
Publications