En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

Visite du Point info-parents à Bellevue

Depuis quelques années, la Ville mène des actions expérimentales, pour tester la réalité d’un service public de la réussite éducative. Illustration à la Maison des habitants et du citoyen de Bellevue.

La Maison des habitants et du citoyen est installée au coeur du quartier de Bellevue, place des Lauriers, à deux pas du tramway. Entièrement rénové, le lieu a pour vocation de réunir différents services publics autour de la parentalité et de l’éducation au sens large. On y trouve d’un côté la mairie annexe et un relais accueil petite enfance, pour l’inscription à tous les modes de garde. De l’autre, une salle festive, très utilisée, ainsi que des locaux pour les associations d’accompagnement à la scolarité. Et tout un espace intitulé « Point info parents ». Lumineux et vaste, il peut accueillir des activités, on y trouve aussi une salle avec des ordinateurs en accès libre ou accompagné, car la question de l’accès aux outils numériques est un enjeu important dans le projet.
 

Que les parents s’approprient le lieu

« La réussite éducative, les parents s’en saisissent sans le savoir, quand ils assistent à un temps de rencontre sur une question liée à l’éducation, qu’ils discutent entre parents d’élèves, qu’ils organisent une fête dans le quartier… La Ville a fait le choix de créer un pôle dédié. Les parents viennent ici avec des questions sur la scolarité de leurs enfants, ou sur tout autre chose. Le fait de discuter avec une maman qui ne connaît pas les associations du quartier peut l’aider à faire la démarche d’inscrire son enfant à une activité. Nous accompagnons tout cela mais notre souhait est que les parents proposent des animations et s’approprient vraiment ce lieu », explique Camille Robin, chef de projet réussite éducative à Bellevue et Nantes Nord.

Pendant les vacances scolaires, le Point info parents devient le camp de base de l’opération « Carnets de vacances », initiée en 2010. « Il y a un calendrier d’activités construit avec les associations: aide aux devoirs, activités plastiques, sortie familiale, sports, pour les enfants et les ados. La valeur ajoutée, c’est que les enfants peuvent tester gratuitement plusieurs séances de ces activités pour s’inscrire éventuellement sur l’année. »
 

Autour d’une activité, on se parle et on construit

Ce mercredi-là, quelques parents confectionnent des masques avec leurs enfants, pour préparer une déambulation prévue pour la soirée de Tissé Métisse, à la Cité des congrès.

« Nous sommes dans un quartier riche de sa diversité mais fragile. Il y a des parents sans travail, qui s’isolent. Le Point info parents, c’est un lieu important. En faisant des masques, on se parle, on échange, on construit. C’est comme ça que l’an dernier, on a organisé le carnaval dans le quartier, avec plusieurs associations. Un vrai succès et un travail collectif », souligne Hubert, parent d’élève et militant associatif.
 

Une enquête policière pour découvrir son quartier et sa ville

Un autre mercredi, une quinzaine d’enfants a rendez-vous au point info parents pour une enquête policière sur six mercredis, avec l’association Corto Loisirs. « Au départ, il n’y avait presque aucun enfant inscrit. Alors, nous sommes allées dans les classes proposer l’activité et ça a marché », précise Camille Robin.

Le principe des « Mystérieux mercredis de Bellevue », c’est de résoudre une énigme, avec filature, suspects, indices, etc. « Les enfants, en avançant dans leur enquête, vont passer dans des locaux associatifs du quartier, visiter une exposition au centre-ville, se rendre à la médiathèque. Ceux qui ne sortent pas du quartier découvrent la ville. Et voient qu’il y a des activités tout près de chez eux. Ils découvrent aussi qu’on peut avoir une vie sociale, à 10 ans, en-dehors de la maison », explique Laure, animatrice à Corto Loisirs.
 

Une parenthèse pour les mamans et leurs enfants

Les lundis et jeudis après-midis, les locaux sont investis par l’Oasis, un lieu d’accueil parents-enfants, où l’on vient sans rendez-vous. « Les mamans, ou plus rarement les papas, viennent de façon anonyme. On ne note que leurs prénoms. Elles passent un moment à discuter. Les enfants jouent. Pour certaines, c’est la seule sortie de la semaine, indique Monique, l’une des accueillantes professionnelles. On voit des mamans qui ont du mal à se séparer de leur enfant et pour qui la halte-garderie n’a pas fonctionné. Ici, elles viennent chercher un temps pour elles et peuvent nous solliciter pour des conseils.»

Pour les familles, c’est un outil supplémentaire au sein de la Maison des habitants et du citoyen.

"La réussite éducative, les parents s’en saisissent sans le savoir..."
"Nous sommes dans un quartier riche de sa diversité mais fragile."

Sites de la communauté