En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

La butte Sainte-Anne

Prenez de la hauteur ! Pour profiter d’un véritable panorama sur la Loire et ses alentours, rien de tel que la butte Sainte-Anne. Marquée par son histoire, cette « commune libre » est un véritable lieu de bouillonnement culturel et offre un poste d’observation privilégié en plein cœur de Chantenay.
grue jaune rue de l'Hermitage, esplanade Jean-Bruneau, grue jaune

 

Sous l’égide de Jules Verne

Musée Jules Verne, planétarium, fresque des acadiens exilés à Chantenay ou encore statues de Némo et de Jules Verne enfant, le quartier ne manque pas d’attraits culturels ! Poursuivez votre promenade avec l’église Sainte-Anne, bâtie sur le point culminant de Nantes en 1846. Magnifique et majestueux, le manoir de la Hautière abrite le musée compagnonnique et présente chefs-d’œuvre et outils des compagnons du Tour de France. On comprend mieux pourquoi la butte est un véritable lieu d’inspiration pour les artistes, comme le cinéaste Pascal Thomas,  René Bazin et bien sûr le nantais Jules Verne.

 

Un air de Révolution

Située sur une veine du massif armoricain, là où le sillon de Bretagne rejoint la Loire, la butte Sainte-Anne offre un remarquable panorama sur l’estuaire du fleuve. Fief de l’immigration bretonne dans la seconde partie du XIXe siècle puis au début du XXe siècle, la butte est un lieu marqué par la Révolution. Ce village, annexé par Nantes en 1908, a gardé son cachet de « commune libre ». Elle fut la première de France à donner, en 1902, le nom de Zola à une place publique. Son imposante statue de Sainte-Anne, patronne des Bretons et des marins, lui a donné son nom. Inaugurée en 1871, elle est le symbole de cet étonnant quartier.  

 

« L’escalier des 100 marches »

C’est au pied de la statue que l’on retrouve un monumental escalier aménagé de 121 marches. Longtemps appelé « l’escalier des 100 marches », il relie le quai du Marquis d’Aiguillon à la butte Saint Anne, et ce, depuis 1849 ! Entrainez vous toute l’année et joignez vous (ou encouragez) les courageux participants du trail urbain de Chantenay qui l’empruntent le dernier dimanche d’octobre. A flanc de coteau, veillent six immeubles collectifs, bâtis en 1938, et qui comptent parmi les premiers logements sociaux de la Ville.
 

Sites de la communauté