Le Rapport Annuel 2011

Action sociale et insertion

CCAS : Un meilleur accueil pour tous les usagers

La ville de Nantes a constaté des disparités d'accès aux services d'aides selon les quartiers d'habitats, ainsi qu'un phénomène grandissant de non-recours aux droits et aux services de la part des publics les plus éloignés des institutions. Aussi, pour inverser cette tendance, apporte-t-elle depuis 2011 un soin tout particulier à l'accueil des usagers du CCAS.

  • Travaux de rénovation au siège du CCAS, place St-Similien : pour fluidifier le service, un nouvel accueil a été mis en place au niveau 4. Il est réservé aux personnes qui ont rendez-vous et aux usagers qui viennent relever leur courrier.
  • Redéfinition des missions d'accueil du CCAS, accompagnée d'une réorganisation en deux pôles : le pôle Relation Usagers et Accès aux Droits regroupe tous les agents dédiés à cette thématique, tandis que le pôle Développement Social Territorial se décline sur quatre territoires pour apporter aux Nantais concernés une réponse au plus près de leurs besoins sociaux.

Soutenir l'insertion par le logement en période de crise

Depuis janvier 2011, 22 des 29 appartements de type T1 gérés par le CCAS au Clos Toreau ont trouvé preneur : 3 sont occupés par des retraités, 7 par des salariés intérimaires et 12 par des salariés en CDD ou CDI à temps partiel. Adossés à des contrats de location d'une durée de six mois renouvelable, ces logements solidaires sont destinés à des personnes seules, à des primo-arrivants et à ceux qui, après un accident de la vie ou la perte de leur emploi, ont besoin de s'organiser pour mieux rebondir. Une médiatrice locative les accompagne dans leurs démarches.

Par ailleurs, 39 personnes ont bénéficié du dispositif « Logements Intermédiaires » destiné à aider les allocataires du Revenu de Solidarité Active (RSA) dans la location d'un appartement en privilégiant le retour à l'emploi pour la réinsertion.

 

Alisé : un coup de pouce aux bénéficiaires du RSA

En 2011, 29 bénéficiaires du RSA très éloignés de l'emploi ont participé aux ateliers Alisé, qui visent à rétablir un rythme de vie grâce à des activités manuelles et des actions de redynamisation. Et ce, dans le but de décrocher un contrat de travail aidé, une formation ou un emploi. Ces allocataires ont ainsi assuré :

  • 705 remises en état de jouets des crèches et des écoles maternelles ainsi que 48 montages de jouets neufs,
  • 117 déménagements sociaux,
  • 32 transports de mobilier pour les établissements du CCAS,
  • 6 interventions de débroussaillage.

Des aides en cas de coup dur

Nantes compte environ un peu moins de 10 000 travailleurs pauvres, des actifs dont les revenus ne leur permettent pas de « joindre les deux bouts ». Or 7000 d'entre eux résident hors des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Avec le rôle central dévolu à Pôle Emploi dans l'accompagnement professionnel, le CCAS s'est donc recentré sur des actions d'accompagnement social, notamment :

  • Des aides financières : les sollicitations adressées au dispositif d'aide sociale facultative ont augmenté de 3 % en 2011. Ce programme municipal a permis d'aider 7 960 ménages dont 1 701 ménages ont été aidés pour la première fois. Ces aides accompagnées ont servi, dans 60 % des cas, à rééquilibrer le budget en fin de mois. Mais ce soutien apporté par la Ville est bien ponctuel : 72,5 % des bénéficiaires des aides accompagnées sont sortis du dispositif.
  • Des aides à la vie quotidienne : en 2011, 129 personnes ont été aidées dans la rédaction de courriers administratifs, le règlement de litiges liés à des abonnements, la gestion de leur budget, etc.

Premier bilan du dispositif d'inclusion bancaire

En février 2010, la Ville, la Caisse des dépôts et sept banques signaient une charte locale du microcrédit. Leur objectif : éviter l'exclusion du crédit bancaire des Nantais en situation de précarité, qui peuvent facilement basculer au premier coup dur dans le surendettement. Un peu plus de 23000 ménages, soit 15 % des ménages nantais, sont potentiellement concernés.

Suite à la création en janvier 2010 de la Mission Conseil en Finances Personnelles, 2 plateformes d'intégration bancaire et financière se sont installées dans les Maisons de quartier Doulon-Bottière et Malakoff. La Mission Conseil en Finances Personnelle a procédé à 3 188 diagnostics de situation. En un an, 265 demandes de microcrédit ont été déposées, dont 230 ont reçu un accueil favorable, pour un montant de 379 278 euros. Ces microprêts ont notamment financé l'équipement en électroménager de base ou l'achat d'un moyen individuel de déplacement pour travailler ou encore pour favoriser la restructuration bancaire.

Chiffres clés 2011

  • 77 500 Nantais ont été accueillis au CCAS en 2011 et 1 292 personnes y sont domiciliées.
  • 3 585 ménages aidés par le Fonds de solidarité logement (FSL), soit une augmentation de 5 % par rapport à 2010.
  • 7 960 ménages soutenus par l'aide sociale facultative. Dans 73.5 % des cas, il s'agit d'une aide « coup de pouce ».
  • 1 489 228 € ont été versés à des Nantais en difficulté.
  • 688 960 € de subventions ont été attribués aux associations. Un montant en hausse de 11,4 % par rapport à 2010 et qui se répartit comme suit : 25 040 € pour le logement, 384 180 € pour les aides sociales, 48 620 € pour les demandeurs d'asile et 231 120 € pour les sans domicile fixe.
  • La mission conseil en finances personnelles, qui instruit notamment les demandes de microcrédit, a réalisé 3 188 diagnostics de situation et 2 233 entretiens, dont 899 premiers entretiens de diagnostic approfondi.
  • Sur les 39 personnes ayant bénéficié de logements intermédiaires, 17 ont été relogées, 17 sont encore suivies (relogement prévu au premier semestre 2012) et 5 ont vu la mesure interrompue.
  • 560 personnes distinctes ont fréquenté le restaurant social Pierre Landais, dont 318 pour la première fois. 75 % des nouveaux usagers étaient sans ressources. Le restaurant a servi 22 228 déjeuners, 5 835 sandwichs et 1 105 paniers repas.

 

Document à télécharger

La version pdf de cet article (pdf - environ 200 ko)

 

Pour en savoir plus...

Pour plus d'informations, cliquez ici
(pdf - 6 076 Ko)
Haut de page  
Mentions légalesImprimer
Ville de Nantes