En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

L'Arbre aux Hérons s'enracinera dans la Carrière Miséry

En 2022, l’Arbre aux Hérons se dressera face à la Loire, au milieu d'une carrière de granit, mue en un Jardin extraordinaire. Les deux auteurs Pierre Oréfice et François Delarozière ont inventé un Arbre d’acier dont les branches s’étendent en jardins suspendus. À sa cime, deux hérons majestueux s’échapperont dans le ciel et emporteront sur leur dos les voyageurs téméraires.

L'arbre aux Hérons, image du projet

Face au Grand Éléphant, s’élèvera demain l’Arbre aux Hérons. Avec ses 50 mètres d’envergure, l’arbre d’acier culminera à 32 mètres. À sa cime, deux hérons géants embarqueront à tour de rôle 16 passagers pour un vol circulaire. Avec une longueur de plus d’un kilomètre, ses 22 branches donneront accès à des jardins suspendus reliés entre eux. Le visiteur se promènera ainsi de branche en branche à la découverte de cette cité dans le ciel peuplée de tout un bestiaire d’animaux mécaniques. La structure pourra accueillir jusqu’à 300 visiteurs.
 

Les jardins suspendus de l'arbre

Un escalier à double révolution situé à l’intérieur du tronc emmènera le visiteur vers les cimes ou lui permettra de rejoindre la terre ferme. Là-haut, il suffira d’emprunter branches végétalisées et passerelles pour parvenir au sommet de l’arbre avec un point de vue imprenable sur les hérons,  la Loire et Nantes.
Pour les impatients, une branche prototype est installée aux Machines de l’Ile depuis 2007 : plus de 4 millions de visiteurs l’ont déjà empruntée.

« Construire un objet en mouvement, c’est créer une architecture vivante. Le mouvement est l’expression de la vie. » François Delarozière, co-auteur

Vous pouvez découvrir la maquette au 1/12 de l’Arbre aux Hérons, une branche prototype et un bestiaire mécanique à la Galerie des Machines.
 

Un jardin extraordinaire

L’Arbre aux Hérons s’enracinera dans la Carrière Miséry du Bas-Chantenay transformée en jardin extraordinaire. Impulsé par la Ville de Nantes et par Nantes Métropole, l’aménagement de cette ancienne friche de 3 hectares, ouverte sur la Loire, trouvera son inspiration dans les univers poétiques de Jules Verne et de Jean-Jacques Audubon.
Le Jardin Extraordinaire fera partie intégrante de l’Étoile verte, grand parcours qui reliera à terme tous les espaces verts, coulées et jardins nantais.
 

Une aventure collective

Signé des deux créateurs Pierre Orefice et François Delarozière, l’Arbre aux Hérons est aussi une aventure collective qui répond à des enjeux à la fois urbains et artistiques. Les objectifs :

  • Inventer ensemble un modèle artistique, paysager, technologique qui donne envie à d’autres talents en Europe ou dans le monde de découvrir ou de rejoindre Nantes.
  • Partager les enjeux financiers, mais aussi associer les entreprises et les savoir-faire locaux.
  • Cet emplacement correspond à une vision d’avenir pour la Métropole : son nouveau cœur sera demain l’île de Nantes, le Bas-Chantenay et Pirmil / les Isles à Rezé.
     

Un financement participatif

Des entrepreneurs se sont engagés dès le lancement du projet. Pour accompagner cette dynamique collective, la Métropole s’est dotée d’un outil de gouvernance partagée avec les réseaux économiques : le Fonds de dotation dédié à l'Arbre aux Hérons.

Ses missions :

  • Assurer la gouvernance du projet en lien avec les différents acteurs
  • Lever et centraliser les fonds privés des entreprises et des particuliers
  • Animer le collectif d’entreprises, mécènes et donateurs.

Pour permettre à toutes et tous de soutenir l’Arbre aux Hérons, un financement participatif Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre a permis de récolter plus de 373 000 euros. Tous les donateurs ont reçu entre autre un titre de copropriété de l’Arbre aux Hérons pour toute la vie de l’Arbre.
 

Un investissement pour l'avenir

L’Arbre aux Hérons, ce sont aussi : 

  • Des dizaines de milliers d’heures de travail pendant la construction et une soixantaine d’emplois créés à l’ouverture
  • Des retombées économiques pour les professionnels du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration et du commerce.

 

Description
50m
C'est l'envergure de l'arbre.
3 hectares
de jardin extraordinaire autour de l'arbre.
300 personnes
pourront monter à la fois dans l'arbre.

Sites de la communauté