En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

5Ponts : ferme urbaine et restaurant solidaire cherchent preneurs

Un appel à candidature vient d'être lancé pour trouver un exploitant à la future ferme urbaine et au restaurant solidaire "5Ponts". Ce projet novateur, au service des personnes à la rue, devrait voir le jour en 2020 sur l'île de Nantes. Le permis de construire a été déposé cet été.

Combinant lieu d'accueil pour les personnes à la rue, logements sociaux et abordable, restaurant solidaire ouvert sur le quartier, locaux économiques et ferme urbaine, "5Ponts" est un projet atypique au service de l'inclusion des plus en difficulté. Porté par l'association des Eaux-Vives et Emmaüs44, il sera construit par le bailleur SAMO avec le soutien financier de l'Europe, obtenu grâce à l'implication de la Ville de Nantes. "5Ponts, résume Abbassia Hakem, adjointe à la solidarité et l'insertion, "c'est un pari ambitieux pour permettre aux personnes les plus en difficulté d'être des citoyens à part entière. Un projet associatif devenu un projet collectif de territoire".

Permis de construire déposé

Le bailleur social SAMO portera la réalisation de ce projet de 22 millions d'euros, conçu par l'agence nantaise Tetrarc. Le permis de construire a été déposé cet été. "Compte tenu des publics variés qui vont y vivre, nous avons beaucoup travaillé sur la gestion des lieux pour que chacun s'y sente bien", précise Hervé Thébault, directeur de la construction à la SAMO. "5Ponts, nous l'avons conçu comme un village", souligne l'architecte Michel Bertreux de l'agence Tetrarc. Au centre, il y aura le pôle d'hébergement qui fonctionnera 7jours/7 et 24h/24 et le restaurant social, ouvert sur le quartier. Deux immeubles borderont ces équipements. L'un d'eux accueillera un magasin Emmaüs, 600 m2 de locaux d'activités pour des entreprises de l'économie sociale et solidaire ainsi que des logements sociaux. Le second comptera 40 studios d'hébergement, pour des personnes orientées via le dispositif d'urgence 115, des logements sociaux et du logement libre.

Ferme urbaine expérimentale

Les deux bâtiments seront coiffés d'une ferme urbaine de 1000 m2, dont 700 de serres. "L'équilibre économique de la ferme urbaine nécessite d'y adjoindre 3000 m2 au sol, qui rendront encore plus visible l'exploitation agricole depuis l'espace public", précise David Polinière de la SAMOA. L'aménageur de l'Île de Nantes a lancé l'appel à candidature pour gérer cette future ferme urbaine. Il propose en parallèle celui du restaurant solidaire, avec l'idée qu'un même opérateur puisse postuler pour les deux projets. Les lauréats seront connus début 2018.

Innover en matière d'insertion

La ferme urbaine,le restaurant social et la boutique Emmaüs constitueront des lieux au service de l'insertion et de l'inclusion sociale des SDF. "L'été dernier, des personnes à la rue ont déjà participé à des ateliers au sein de la Cantine du Voyage, indique Denis Aftalion, président des Eaux-Vives. A compter de 2018, nous allons aussi tester des solutions nouvelles comme des contrats de travail à l'heure". L'association a également prévu d'installer une ferme urbaine transitoire, à proximité de l'actuelle halte de nuit de la rue d'Hercé. Une dynamique d'expérimentation encouragée par l'Europe, qui apporte un financement de 5 millions d'euros au projet.

Première réalisation au sud-ouest de l'Île de Nantes

Mis en service à compter de 2020, "5Ponts" remplacera plusieurs équipements des Eaux-Vives, disséminés dans la ville : halte de nuit rue d'Hercé, restaurant Clairefontaine quai de la Fosse et centre d'hébergement d'urgence rue des Olivettes. A l'angle de la voie ferrée et de la rue Gustave Roch, il constituera la première réalisation menée au sud-ouest de l'île de Nantes. Il s'intègrera dans un quartier mixte, à proximité du quartier de la santé et du CHU. Et pour marquer le pari de "5Ponts" au service de l'insertion de tous, la nouvelle rue créée au coeur du projet portera le nom d'Abbé Pierre. La demande avait été formulée par l'association des Eaux-Vives, elle vient d'être acceptée par la mairie de Nantes.

 

Pratique:

Vous souhaitez déposer votre candidature pour gérer la ferme urbaine et/ou le restaurant solidaire ? Envoyez votre demande à simon.henry@samoa-nantes.fr. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 19 janvier 2018. Une visite sur site sera organisée le 13 décembre 2017.

Mis à jour le 22 novembre 2017